vendredi 29 août 2014

Mon avis sur "Fractures" de Franck Thilliez: mon coup de coeur du mois d'août !

Fractures


Auteur: Franck Thilliez 


Année de parution: 2009

Editions: le passage

Genre: thriller

Nombre de pages:42

lu en: août 2014




Quatrième de couverture


Alice sait que quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête et les évènements étranges qui se multiplient autour d'elle ne vont rien arranger: cette photo récente de sa soeur jumelle, pourtant morte dix ans auparavant, qu'elle récupère des mains d'un immigré clandestin; son père agressé chez lui à l'arme blanche, et qui prétend avoir tenté de se suicider, ce chemisier ensanglanté qu'elle découvre dans sa douche et dont elle n'a pas le moindre souvenir.
Alice vient de prendre un aller simple vers la folie...

"Thilliez signe ici l'un de ses meilleurs polars". Alexis Brocas, le Figaro magazine 


Mon avis: 

Vous le savez si vous lisez ce blog régulièrement: je suis une inconditionnelle de Franck Thilliez. Autant vous dire que lorsque j'ouvre un de ses livres, je suis d'ores et déjà conquise. C'est un peu comme dans une relation amoureuse idéale: vous aimez votre moitié, c'est acquis, et puis au fil du temps, au fil des moments partagés, cet amour ne fait que se renforcer. Là, je dois dire que je suis parvenue, après avoir lu ce livre, à un "pic" dans ma relation avec Franck. 

Franck, si vous passez par là (on ne sait jamais)... j'espère vous rendre justice à travers cette modeste chronique, que j'écris sans prétention et à la lueur de mes faibles connaissances de lectrice. Et surtout vous remercier car chaque fois, avec vous, c'est vraiment trop bon. 

J'ai retrouvé dans ce thriller les thèmes de prédilection de l'auteur. 

D'abord, le décor, planté au coeur du Nord Pas de Calais. Arras et ses boves, Calais et son centre de réfugiés, le CHR Roger Salengro de Lille, Illies, Béthune... l'avantage, quand on vous emmène dans des lieux que vous connaissez, c'est que vous vous projetez mentalement très facilement dans le décor ! Encore une fois, j'ai trouvé que l'auteur avait rendu justice à cette région. Il évoque notamment les réfugiés clandestins parqués à Calais et les associations de bénévoles qui essaient de les aider. 

Le décor "principal" fait vraiment froid dans le dos : une fermette flamande, perdue au milieu des champs, entre Béthune et Arras, isolée, avec une grange fermée à clefs, théâtre d'horribles évènements. Lugubre à souhait !

Là encore, Franck Thilliez errige le décor de ce thriller en véritable personnage à part entière. Tout comme Alice, j'ai frissonné à chaque fois que se dressaient les murs de cette ferme glauque, à la fois effrayée et impatiente de découvrir ce qui s'y était passé de si traumatisant durant l'enfance de l'héroïne.

Ensuite, bien sûr, la folie. Le quatrième de couverture l'annonce: l'héroïne bascule vers la folie. On a beau le savoir dès le début, cela ne nous empêche pas d'aller de surprise en surprise...Comme dans ses autres romans, Franck Thilliez dissèque le cerveau humain, la complexité du psychisme et ses étonnants mécanismes de défense face à une violence extrême. Je n'ose imaginer l'ampleur du travail de recherche qu'il aura fallu à l'auteur pour parvenir aux descriptions si justes qu'il nous livre ici.

La violence, bien sûr, est également un personnage de ce roman. Dès le prologue, d'ailleurs. C'est un thème récurent chez Franck Thilliez, mais j'apprécie la  façon dont il le traite. Il ne s'agit pas de nous livrer des scènes violentes gratuitement, juste pour être estampillé "auteur de thrillers". Je trouve que la violence est analysée avec justesse. Le message que semble nous faire passer l'auteur, c'est que finalement, la violence est présente, partout autour de nous, de façon plus ou moins flagrante, et nous avons tous un "seuil de tolérance" plus ou moins haut, en fonction de notre sensibilité, de notre histoire,

Ce roman se présente sous le forme d'un imbroglio d'histoires, racontées selon le point de vue de plusieurs personnages. On est un peu perdus par moment, on se demande quel lien il peut y avoir entre les différents protagonistes... on est un peu paumé sur le plan chronologique...et puis en un tour de main, Franck nous offre toutes les explications qu'on attendait et on se dit "naaaan !!! ça, je ne l'avais pas vu venir". Ce que j'aime me laisser berner comme ça...

J'ai vraiment apprécié de me laisser embarquer par le scénario. Il y a bien quelques petits détails que je suis parvenue à deviner ou à entrevoir, mais jusqu'au bout, je me suis laissée emporter, et le dénouement m'a scotchée.

Bien sûr je ne peux pas vous en dévoiler trop sur l'intrigue, mais si vous avez lu ce livre, vous savez sans doute de quoi je parle..(d'ailleurs si vous voulez qu'on en parle en privé, ce sera avec plaisir!)

.Et si vous ne l'avez pas lu, précipitez vous ! Ce livre est un bijou surtout si vous aimez vous faire balader pendant 300 pages et parvenir à un moment clé où vous vous dites que finalement, vous n'avez rien compris et qu'il vous faut reconsidérer l'ensemble de l'histoire sous un autre angle... magistral !

Ce que je retiendrai de ce livre:

Effectivement, comme le 4ème de couverture nous le promet, il s'agit, à mon sens, du meilleur polar de Franck Thilliez. Pourtant j'ai beaucoup aimé les autres ! Mais j'avoue que j'ai particulièrement apprécié la trame de cette histoire, que je me suis énormément attachée au personnage d'Alice, que l'auteur nous livre un travail de recherche remarquable et une intrigue qui fait froid dans le dos et pleine de faux-semblants. LISEZ LE !!! 

3 commentaires:

  1. Des trois livres lus de Franck (oui, moi aussi je l'appelle par son prénom ^^), c'est sans conteste mon favori et il fait partie des titres que je me plairai à relire dans quelques temps, c'est une évidence!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franck ... (profond soupir)
      tu sais quoi, il vient à côté d'Arras ( à 30 bornes de chez moi) le 4 octobre pour inaugurer la médiathèque Franck Thilliez (s'il te plait) et dédicacer Angor...
      et moi je serai où le 4 octobre ?...
      je te le donne en mille!
      je chante dans un repas d'ainés!

      la vie est merdique des fois !!

      Supprimer
    2. Bientot à la Ruche aux livres de Wavrin ! Mais j'imagine que vous le savez déjà ! ;-)

      Supprimer

votre avis m'intéresse !