mardi 15 avril 2014

Mon avis sur "Lucynda Dubois, un avenir compromis" de Delphine Wysocki

Lucynda Dubois, un avenir compromis


Auteur: Delphine Wysocki 


Année de parution: 2013

Editions: Edilivre
Genre: SF/ bit lit
Nombre de pages: 341
lu en: avril 2014

Partenariat avec l'auteur 

ma note: 4 sur 5
(bon moment de lecture)


Sur livraddict:  c'est ici

Quatrième de couverture

Lucynda est une fille sans histoire, menant une existence des plus banales.
Elle a arrêté ses études et travaille dans un fast food.
Ayant toujours eu énormément de mal à s'attacher aux gens qui l'entourent, sa vie se trouve bouleversée, du jour au lendemain, par une tragédie.
Elle doit réapprendre à vivre en oubliant tout ce qui faisait son quotidien et rencontre des personnes hors du commun qui vont lui ouvrir les portes d'une destinées fantastique

Mon avis: 

J'ai découvert ce livre à l'occasion d'un partenariat avec son auteur, Delphine Wysocki, une nana de ma génération, de ma région, qui a fréquenté le même lycée que moi, qui est désormais en couple avec un de mes amis d'enfance, et qui m'a fait confiance en m'adressant son oeuvre. Il s'agit de mon premier partenariat et je suis super contente d'avoir découvert ce livre, et ce d'autant que je connais Delphine par avance, et qu'à travers cette lecture, j'ai pu la découvrir sous un autre jour.

Dans ce premier opus, nous faisons la connaissance de Lucynda, une ado un peu paumée, qui ne sait pas quoi faire de sa vie. Elle a un job alimentaire dans un fast food, mais n'arrive pas à choisir sa voie. Introvertie, pas très gaie, elle se sent complètement inutile alors qu'elle est pourtant entourée des membres de sa famille, qui sont très sympas, avenants, qui l'aiment sincèrement: ses parents, son grand frère Jimmy et la fiancée de ce dernier, Mel. 

Et voilà que la vie de cette jeune fille timide et pleine de doutes bascule, à l'occasion d'un événement tragique (que je ne dévoilerai pas), qui va être l'occasion pour elle de découvrir "qui elle est". Lucynda va enfin pouvoir trouver un sens à sa vie, et fera des rencontres toutes plus étonnantes les unes que les autres, notamment celle d'un vampire qui très vite exercera une irrésistible attraction physique sur elle: l'occasion pour la jeune fille de découvrir l'amour.


  • L'univers créé par Delphine Wysocki
Je ne peux qu'être admirative face à l'imagination de l'auteur. Elle a su créer un univers mythologique très original, en ne tombant pas dans les écueils du genre, par un savant mélange entre bit lit et science fiction. Certes, le lecteur sait qu'il est dans un monde totalement imaginé, réinventé, mais il garde un pied dans notre réalité car cet univers fantastique a une histoire, qui trouve ses origines dans notre monde. Le tout forme donc un ensemble assez cohérent, et on peut se laisser tranquillement emmener par l'auteur, sans se poser trop de questions. On se doute que les réponses viendront plus tard. Tout comme cette chère Lucynda, d'ailleurs, qui découvre cet autre monde au fur et à mesure des révélations des personnages qui l'entourent.
Mon seul regret: que l'auteur ait choisi de situer le début de l'action à "Holytown", ville fictive du Nord de la France. Bien qu'on soit dans un livre de SF, j'aurais aimé retrouver un peu du Nord, dans un ville existante ou même fictive mais avec un non un peu plus réaliste, et avec, pourquoi pas, quelques descriptions des paysages du Nord. Heureusement, ce bémol ne m'a pas du tout empêchée de m'imprégner de cette histoire, et de m'attacher aux personnages. 

  • Les Personnages:
Lucynda est une jeune fille attachante. Loin d'être l'héroïne parfaite (je pense à  Elena dans le Journal d'un Vampire), c'est une ado introvertie, qui se cherche, qui ne sait pas quoi faire de sa vie. Les "jeunes" lectrices n'auront  donc sans doute aucun mal à s'identifier à elle. Pour la trentenaire que je suis, et qui n'ai pas oublié à quel point on peut douter de soi quand on a 18 ans, j'ai trouvé ce personnage tout à fait crédible et dans la juste mesure: l'auteur n'est pas tombée dans la caricature de l'adolescente complexée et mal dans sa peau.

Les membres de sa famille sont attachants.

Quant aux créatures mythologiques qui font petit à petit leur apparition, ils démontrent une imagination débordante chez l'auteur. Bien sûr, je me souviendrai longtemps du ténébreux vampire Dorian, véritable bête de sexe bien loin du gentil croqueur d'animaux qu'était Edward Cullen dans Twilight . Dorian fait vraiment peur, il a un côté féroce et incontrôlable tant dans le sexe que dans la violence. 

Il existe une attraction physique très intense et quasi incontrôlable entre Lucynda et Dorian, ce qui donne lieu à des scènes de baisers torrides et à quelques caresses troublantes mais rien de bien choquant. Pour moi qui ne suis pas fan des scènes de sexe à répétition, je dirais que l'auteur a fait un juste dosage: l'intensité est là, mais on reste tout de même dans une certaine pudeur (pas de scènes de nudité, de langage porno, nos héros restent au demeurant très chastes).

Je ne parlerai pas des autres personnages mythologiques pour éviter de spoiler. 


  • Le Scénario: 
Dans ce premier tome, la jeune héroïne découvre son identité, dans un monde surnaturel. C'est l'occasion pour l'auteur de planter un décor, de nous présenter son univers.  J'ai trouvé le rythme un peu lent au début, mais c'était sans doute nécessaire, afin que nous fassions la connaissance de la Lucynda mal dans ses baskets, pour mieux apprécier sa transformation une fois qu'elle fait la rencontre d'Hélène. 
Très vite, Lucynda découvre qu'elle est menacée mais par qui ? et surtout, pourquoi? 
L'adolescente surprotégée va devoir affronter le danger, tant de cette menace qui plane sur elle, qu'en tombant amoureuse d'une créature qui peut la tuer à chaque instant. 
L'auteur nous dévoile quelques pistes de réponses, mais je pense que j'en découvrirai plus dans le tome 2, "Un Choix Mortel". Il est clair que le premier tome ne se suffit pas à lui même et qu'il appelle une suite. En tous cas, j'ai trouvé les pistes semées par l'auteur dans ce premier tome (et premier roman) très intéressantes. 

  • Le Style d'écriture:
Ce livre se lit facilement. J'ai cependant regretté, à certains passages, que le langage soit un peu familier, alors pourtant qu'à bien des égards, j'ai trouvé le style très joli. Certes, Lucynda est une ado et nous raconte son histoire à la première personne. Je me suis dit que l'auteur avait sans doute voulu, en employant des tournures de phrases issues du langage oral, permettre à son lecteur de mieux s'imprégner du personnage de Lucynda. Mais au final, j'ai trouvé cela inutile, car Lucynda est finalement une jeune fille intelligente, qui s'exprime très bien, qui a un raisonnement plutôt mature malgré son jeune âge (elle ne m'a pas exaspéré du tout). 
J'ai pensé, également, que s'agissant de son premier livre, l'auteur avait sans doute affirmé son style par la suite...ce que j'aurai le plaisir de découvrir dans le tome 2. 

  • Ce que je retiendrai de ce livre
En ce qui me concerne, ce livre est vraiment une belle surprise, car il m'a permis de me réconcilier avec la bit-lit, grâce à la pincée de science fiction qui vient "élever un peu le débat" et permet de sortir des travers habituels des histoires de vampire (histoire d'amour impossible, et bla bla bla). Au-delà de l'attraction amoureuse que suscite le personnage du vampire, l'auteur a créé un univers mythologique très original dans lequel on se laisse volontiers emmener.

J'ai hate de lire le tome 2. 

2 commentaires:

  1. C'est marrant comme parfois la lecture peut mener à de belles rencontres ! Il semble qu'ici ce soit le cas et si en plus, cela t'a permis de renouer avec la bit-lit, que demander de plus ?! ;)

    RépondreSupprimer

votre avis m'intéresse !