dimanche 15 décembre 2013

Mon avis sur "Le Premier Jour", de Marc Lévy

Le Premier Jour


Auteur: Marc Lévy


Année de parution: 2010


Editions: pocket


Genre: roman contemporain

Nombre de pages: 500
lu en: novembre 2013

Acheté sur une brocante

ma note: 3 sur 5
(pas nul, mais pas excellent non plus)

Sur livraddict:  c'est ici

Quatrième de couverture

Un étrange objet trouvé dans un volcan éteint va révolutionner tout ce qu'on croit savoir de la naissance du monde. Il est astrophysicien, elle est archéologue. Ensemble, ils vont vivre une aventure qui va changer le cours de leur vie et de la nôtre.

Mon avis: 

Marc Lévy est un auteur controversé, qu'on aime ou qu'on déteste. Personnellement, je ne le déteste pas, pour avoir lu et apprécié plusieurs de ses romans (Et si c'était vrai, Vous revoir, Le Voleur d'Ombres, les Enfants de la Liberté), mais il me manque toujours un petit quelque chose quand je termine un de ses livres qui  fait que je n'adore pas. C'est assez difficile à expliquer, mais je comprends que les critiques littéraires puissent le dénigrer, même si de mon côté, je ne déteste pas ce qu'il fait. C'est sans doute parce que quand j'ouvre un de ses livres, je ne m'attends pas à une découverte qui va changer ma vie, mais je passe quand même un bon moment, et après tout, c'est le plus important. 

En ce qui concerne le déroulement de cette histoire, on peut dire que le style est très cinématographique, on croirait lire le scénario d'un Indiana Jones. Adrian est astrophysicien, et passionné par la question de l'origine de la planète Terre. Keira, elle, est archéologue et le but de ses recherches en Ethiopie est de retrouver les traces du premier Homme.
Leurs destins vont se croiser à l'occasion d'un concours scientifique auquel ils participent. 
Au centre de l'histoire: un pendentif qu'un enfant africain a offert à Keira, qui attise la curiosité d'un vieux professeur mais également, finalement, de toute la Communauté internationale qui semble vouloir taire un secret entourant ce mystérieux pendentif. S'ensuivront de multiples aventures à travers le globe, au rythme de l'enquête que mèneront Adrian et Keira pour découvrir ce qu'est finalement ce pendentif et quel secret il renferme. 

Globalement, j'ai plutôt aimé. Mais comme d'habitude avec Marc Lévy, ce fut pour moi une lecture en demi-teinte. 

Les plus: 

- Le style d'écriture est agréable, joliment poétique par moments sans verser dans le lyrisme. Le livre se lit relativement vite.

- Au départ, on assiste au récit des aventures tantôt d'Adrien, tantôt de Keira, puis, après une centaine de pages, on assiste enfin à leur rencontre et on s'aperçoit que finalement, ils s'étaient déjà croisés auparavant. J'ai bien aimé cet aspect de l'histoire, le côté "destiné" de leur relation.

- Il existe des personnages "secondaires" très intéressants, comme le Professeur Ivory, ou encore Walter. Ce sont des personnages clés, dont on ne connait pas exactement les motivations mais qui ont un rôle important et dont on se demande si on peut leur faire confiance ou pas...


- Ce roman laisse largement place à l'imaginaire, puisqu'il nous fait voyager à travers le monde entier (Chili, Ethiopie, Londres, Paris, Chine, ...). L'auteur ne s'appesantit cependant pas en descriptions, heureusement. Excepté Paris et Londres, qui sont décrites avec précision, les contrées étrangères restent évasives en ce qui concerne leur contour, sans doute parce que Lévy ne les connait pas aussi bien que Paris et Londres. En tous cas, moi, ça a fait travailler mon imagination, ce qui n'est pas un mal.

Les moins: 

- Dans ce roman, Marc Lévy déverse des informations tant en matière d'astrophysique qu'en archéologie, ce qui nous permet de nous cultiver indirectement, de la même façon que lorsqu'on lit Bernard Werber. Cependant, ici, j'ai eu un peu l'impression que l'auteur avait copié/collé des articles de revue scientifique pour les intégrer dans son histoire. L'insertion de données scientifiques dans le déroulement scénaristique manquait un peu de finesse, à mon goût. 

- Pourquoi est ce qu'il fallait forcément que l'histoire d'amour entre Keira et Adrian soit compliquée? Cela tient sans doute des traits de caractère des personnages, mais j'ai trouvé dommage qu'il faille que les deux héros tantôt se détestent, tantôt s'aiment désespérément, puis s'éloignent à nouveau... 

- Le roman pose de nombreuses questions, dont les réponses semblent se trouver dans le deuxième tome, "La Première Nuit". Du coup, forcément, on referme ce livre en se disant "Fuck !!! il faut que je lise la suite" et on reste sur sa faim. En ce qui me concerne, je n'ai pas "La Première nuit" dans ma PAL, et j'ai déjà bien assez de livres qui m'attendent à la maison pour chercher à m'en procurer de nouveaux. Sans doute trouverai-je La Première Nuit à la médiathèque, je pense m'y pencher cet été, pendant les vacances, sur mon transat dans le jardin. En attendant, mes questions demeureront en suspens, et je devrai attendre d'avoir lu le tome 2 pour savoir si Marc Lévy est allé au bout des choses, et a répondu à toutes les interrogations qu'il a soulevées chez moi.


Ce que je retiendrai de ce livre: 
Un bon divertissement, qui sème des pistes de réflexion. Nous verrons si La Première Nuit transforme l'essai. 

Ce livre fait partie de ma sélection pour le Challenge Cold Winter 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse !