dimanche 3 novembre 2013

Mon avis sur "Dracula", de Bram Stocker

Dracula


Auteur: Bram Stocker


Année de parution: 1897


Editions: j'ai lu les classiques


Genre: fantastique

Nombre de pages: 577
lu en: novembre 2013

  ma note: 4 sur 5
(bon moment de lecture )

Sur livraddict:  c'est ici

Quatrième de couverture

Répondant à l'invitation du comte Dracula, qui prépare son prochain voyage en Angleterre, Jonathan Harker découvre à son arrivée dans les Carpates un pays mystérieux. Un pays aux forêts ténébreuses et aux montagnes menaçantes. Un pays peuplé de loup dont les habitant se signent au nom de Dracula.

Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu'éprouver une angoisse grandissante. Ce Comte, qui contrôle son courrier et verrouille les portes de son château, ne se reflète pas dans les miroirs et se déplace sur les murs en défiant les lois de l'apesanteur...
Jonathan Harker doit se rendre à la terrifiante évidence: il est prisonnier d'un homme qui n'est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres...

Mon avis: 

Des années que ce livre est dans mes étagères et que mon chéri me dit qu'il a adoré ce livre, qu'il avait étudié en cours de français en classe de première. A l'occasion du challenge "Cold Winter" et du week-end d'Halloween, je me suis lancée. Et je n'ai pas regretté !

Nous connaissons tous aujourd'hui le mythe de Dracula, rendu célèbre par Bram Stocker mais aussi par les nombreuses adaptations cinématographiques qui ont suivi, dont celle, très marquante, de Francis Ford Coppola. C'est hantée par les images du film que j'ai lu le live, ce qui m'a, il est vrai, un peu empêché de laisser libre cours à mon imagination,  mais qui m'a finalement aussi bien aidé à comprendre le cheminement de l'histoire. Ce roman de l'époque victorienne est très différent de ce que j'ai l'habitude de lire: langage très soutenu, autre époque et autres coutumes...mais c'est avec un réel plaisir que j'ai découvert ce classique. 

Plusieurs points m'ont beaucoup plu.

Sur le plan du style, Bram Stocker a adopté le style épistolaire pour nous raconter cette terrifiante histoire. Il s'agit d'un recueil d'extraits des journaux intimes des différents personnages, des lettres et télégrammes qu'ils se sont échangés, ce qui nous plonge vraiment au coeur de leurs émotions, et donne une autre dimension à l'action. On ressent vraiment la terreur qu'éprouve Jonathan, qui se découvre prisonnier dans le château de Dracula et terrifié par les évènements dont il est témoin. Par la suite, à travers les différents témoignages, l'auteur fait monter la tension: arrivée de Dracula à Londres dans des circonstances très mystérieuses, témoignage de l'héroïne Mina sur les changements de comportement qu'elle perçoit chez sa meilleure amie Lucy suite aux visites nocturnes du vampire... Le danger est omniprésent, et c'est au lecteur qu'il revient de faire la synthèse de tous les évènements tragiques dont les personnages sont témoins et de se rendre compte du caractère terrifiant de Dracula. 

Sur le plan du déroulement de l'action, j'ai ressenti quelques lenteurs, notamment sur la fin, lorsque le groupe de héros traque Dracula jusqu'à son château en Transylvanie pour l'exterminer, afin de sauver Mina, qui a été victime du vampire. C'était long, et l'extermination de Dracula n'est pas si spectaculaire qu'on pouvait le souhaiter. Malgré ça, Bram Stocker est quand même un maître de l'horreur, et parvient à faire monter la pression crescendo.  Je ne me suis pas ennuyée, malgré quelques longueurs. 

En ce qui concerne les personnages, l'héroïne Mina restera dans ma mémoire. L'auteur dépeint l'époque victorienne, une Angleterre caractérisée par les classes sociales qui sont présentes à travers les différents personnages du livre: la Noblesse (Lord Godalming), les nouveaux riches (Quincey Morris), la bourgeoisie (Jonathan et Mina Harker), et la classe tout en bas de l'échelle, qui l'auteur décrit de manière caricaturale, comme des hommes s'exprimant très mal, avec des fautes de grammaire et d'orthographes, et ne pensant qu'à négocier des litres d'alcool en échange de toute coopération. C'est sans doute la manière dont l'auteur a souhaité dénoncer les moeurs de son époque. La femme a elle aussi une image fidèle de cette époque: elle est cantonnée à être une maîtresse d'intérieur, s'occupe de la décoration, de la vie sociale du couple. C'est une petite chose fragile qui a besoin d'être protégée, qui dépend entièrement des hommes, à qui sont réservées les affaires sérieuses. Or, Mina est une femme de tête, un personnage courageux et plein de conviction, malgré toute la délicatesse et la compassion dont elle peut faire preuve. Elle est prête à tout pour aider son mari à sortir de sa torpeur, prête à tout pour protéger son amie Lucy, puis pour découvrir ce qui lui est arrivée le jour où elle meurt. Enfin, le jour où elle succombe à Dracula, elle est prête à tous les sacrifices pour parvenir à l'exterminer. Lorsque le groupe d'hommes décide de la tenir à l'écart de son plan d'action, Dracula en profite pour l'attaquer. Finalement c'est en voulant protéger Mina que ses proches contribueront à sa mise en danger. C'est donc une héroïne touchante et très originale, qui m'a beaucoup marquée.


Le personnage de Van Helsing également, est inoubliable: il vient spécialement d'Amsterdam pour aider à percer le mystère de l'envoûtement dont souffre la jeune Lucy et on découvre vite qu'il en connait un rayon sur les vampires et sur les façons de les combattre. C'est lui qui mènera les opérations, à la lumière de ses connaissances. 

Sans oublier Dracula, qui est vraiment terrifiant. Il a de multiples pouvoirs, semble invincible, n'a aucune morale...un méchant sans concession, comme on les aime !


Ce que je retiendrai de ce livre: un classique du genre, qu'il fallait absolument que je lise afin de parfaire ma culture vampirique et qui m'a fait beaucoup de bien, en comparaison à la bit-lit pour ado que j'ai pu lire cette année (journal d'un vampire, etc). Une lecture de qualité, un écrin qui se cachait dans ma bibliothèque et ne demandait qu'à être ouvert !


7 commentaires:

  1. bonjour :-)
    tu explique tres bien ce que j'ai ressenti en lisant à reculons ce livre ,je ne sais pas si je ne vais pas le relouer un de ces quatre ;-) merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me touche beaucoup, si j'ai réussi à te donner envie ! pas mal de lecteurs ont écrit qu'ils avaient été déçus de ne pas entrer dans la tête de Dracula et d'avoir pu découvrir ses motivations profondes...c'est peut-être ce qui t'a manqué lors de ta première lecture ?

      Supprimer
  2. Hello ! Je fais un passage éclair pour te dire que je viens de te taguer. Bonne journée

    http://mynameisor.blogspot.fr/2013/11/liebster-award-jai-ete-taguee.html#more

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est la première fois que je suis taguée !! je suis très flattée de figurer parmi les blogs que tu recommandes. Promis je réponds à ton tag très bientôt. bises !

      Supprimer
    2. Pas de soucis. Préviens-moi dès qu'il est en ligne. Bises.

      Supprimer
    3. super ! c'est aussi un moyen de te faire connaitre de ma blogosphère, donc c'est plutôt sympa pour toi :)
      A bientôt. Bises.

      Supprimer
  3. Re ! Je reviens vers toi pour un autre petit jeu. Enfin, si ça te dit... Bises.

    http://mynameisor.blogspot.fr/2013/11/je-reponds-a.html#more

    RépondreSupprimer

votre avis m'intéresse !