samedi 9 novembre 2013

Mon avis sur "Deuils de Miel", de Franck Thilliez

Deuils de Miel


Auteur: Franck Thilliez 
Année de parution:2006
Editions: Pocket
Genre: thriller

Nombre de pages:341
lu en: novembre 2013

Acheté: quasi rien à la braderie du Relais
(Saint Hilaire les Cambrai)

ma note: 4 sur 5
(bon moment de lecture)

sur livraddict:  c'est ici
Quatrième de couverture

"Après le décès accidentel de sa femme et de sa fille, le commissaire Sharko est un homme brisé. Insomnies, remords, chagrin...Difficile, dans ces conditions, de reprendre du service. Mais une macabre découverte va brutalement le ramener à la réalité: une femme est retrouvée morte, agenouillée, nue, entièrement rasée dans une église. Sans blessures apparentes, ses organes ont comme implosé. Amateur d'énigmes, le tueur est aussi un orfèvre de la souffrance. Et certainement pas prêt à s'arrêter là. 
Pour Sharko, déjà détruit dans sa vie personnelle, cette enquête ne ressemblera à aucune autre, car elle va l'entraîner au plus profond de l'âme humaine: celle du tueur...Et la sienne."

Conduite du récit pied au plancher, imagination diabolique, rebondissements en rafale (...) Outrance dramatique, frénésie du rythme, suréclairage des détails, le lecteur n'a pas de répit". Michel Abescat - Télérama 

Cet ouvrage a reçu le prix Sang d'Encre des Lycéens.


Mon avis:

Comme toujours avec Franck Thilliez, je n'ai pas été déçue à la lecture de ce thriller haletant et oppressant. Le commissaire Franck Sharko reprend du service alors qu'il est en deuil: il y a un an, sa femme et sa fille sont décédées. Pour savoir quel horrible drame a déchiré la famille, il faut lire le premier opus de l'auteur, "Train d'enfer pour ange rouge", que j'ai lu il y a quelques années, sur prêt de mon amie Delphine, que je ne remercierai jamais assez de m'avoir fait découvrir cet écrivain !!

Depuis le drame, Sharko est plongé dans une profonde solitude, un mal être de chaque instant, que l'on ressent vraiment. A plusieurs reprises, j'ai eu les larmes aux yeux, pleine de compassion pour cet homme brisé, malheureux, qui lutte malgré tout pour parvenir à mener à bien son enquête. Je pense que de toute façon, Sharko fait désormais partie de ma vie de lectrice, tout comme les personnages des séries dont je m'abreuve régulièrement. C'est un personnage récurrent chez Thilliez, j'ai eu le temps de m'attacher à lui, et compte tenu du drame dont il a été victime, qui lui a coûté sa famille, je ne pouvais qu'être de son côté à 100% !

En tous cas, Sharko doit faire abstraction de sa souffrance, car il doit arrêter le taré qui sévit près de chez lui,  à Paris, très inspiré par les Saintes Ecritures et fin connaisseur des insectes...L'enquête est rondement menée, à la façon d'un jeu de piste,  rapprochant inexorablement Sharko du tueur, avec des scènes de plus en plus horribles et finement décrites, jusqu'au final où on découvre l'identité du psychopathe et ses motivations profondes. J'ai vraiment été dégoûtée à plusieurs moments, d'autant que le tueur se sert d'insectes pour accomplir sa sale besogne, et que Franck Thilliez décrit avec précision les bruits, les odeurs, les sensations, les souffrances, etc. C'est tout simplement immonde mais il va de soi que c'est ce que recherche un lecteur de thriller: se faire peur, être horrifié, frissonner de dégoût !! 

Dommage qu'à plusieurs reprises, Sharko fonce tête baissée vers le piège que lui a concocté le tueur, au péril de sa vie, alors qu'il devrait s'entourer de son équipe. Sans doute cela renforce-t-il le côté oppressant de l'histoire, puisqu'on a vraiment peur pour lui, mais malheureusement en ce qui me concerne, ça lui fait perdre un peu de crédibilité. 

En ce qui concerne le tueur et sa psychologie, l'histoire se tient bien et même si on ne peut lui pardonner ses actes, on comprend ses motivations. 

Il reste cependant des zones d'ombres une fois le livre refermé. Le tueur a tenté de contaminer un grand nombre de personnes du virus du paludisme à l'aide d'une colonie géante de moustiques infectés: y est-il parvenu ? 

Pourquoi la petite fille aux chaussures rouges qui accompagne Sharko tout au long de l'histoire a-t-elle une malformation génétique identique au personnage de Vincent (le cœur situé à droite et non à gauche) ? 

Telle que je me connais, je vais encore avoir l'esprit taraudé de questions pendant quelques jours, comme d'habitude...j'adore avoir le cerveau retourné.

Bref, encore une très belle enquête menée tambours battants sous le plume du grand Franck Thilliez, et qui se termine assez tristement, puisque le pauvre Sharko va mal. J'ai eu envie de pleurer en refermant le livre ! Heureusement, en tant que fidèle lectrice, je sais que son sort va s'améliorer dans les livres suivants ! (et oui, puisque je découvre les livres de Thilliez dans le désordre...Ce qui n'est pas forcément idéal, mais toujours un grand plaisir !)


Ce que je retiendrai de ce livre: un bon thriller, à ne surtout pas lire si vous avez la phobie des insectes !





Cette lecture fait partie de mon challenge "Cold Winter"
(2 livres lus sur 12 à ce jour)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse !