lundi 7 janvier 2013

N'ouvre pas les yeux, de John Verdon

N'ouvre pas les yeux

Auteur: John Verdon 

Année de parution: 2012
Editions: Grasset

Genre: thriller
Nombre de pages: 572
lu en: janvier 2013

Prêté par ma chef 

ma note: 4 sur 5
(bon moment de lecture)


Sur livraddict:  c'est ici


Quatrième de couverture


Une jeune femme a été retrouvée décapitée le jour même de son mariage, dans la somptueuse propriété des Ashton. Tout accuse le jardinier mexicain, un certain Hector Flores, qui demeure introuvable depuis.

L'inspecteur Gurney, appelé en dernier recours par la mère de la victime pour retrouver le meurtrier, s'aperçoit bientôt que la mariée n'avait rien d'une oie blanche... et que ses rapports avec son fiancé, Scott Ashton,  jeune et brillant psychiatre, fondateur d'un institut pour enfants "difficiles", sont plus complexes qu'il n'y paraît à première vue.
Gurney ne tarde pas à se rendre compte que rien, dans cette histoire, n'est conforme aux apparences. Et quand il retrouve, déposée chez lui en son absence, une poupée décapitée, il comprend très vite aussi qu'il risque lui-même d'être la prochaine victime. Ce qu'il ne sait pas encore, c'est que son enquête va le mener bien au-delà du meurtre – dans la toile inextricable d'un ennemi terrifiant, tentaculaire et, surtout, très patient.

Mon avis: 

Excellent thriller ! Je suis heureuse d'avoir commencé 2013 avec ce livre qui m'a enchantée !

- Le scénario est très bien construit, l'enquête se déroule de manière cohérente, sans longueur inutile.
- On s'attache vite au personnage de Gurney, inspecteur qui a apparemment décidé de raccrocher suite à sa dernière enquête (qui fait l'objet d'un précédent opus du même auteur), et de profiter de sa retraite à la campagne avec sa femme , et qui se voit de nouveau plongé dans une enquête qui l'omnubile complètement. Il finit même par être lui-même en danger à travers un type mystérieux qui s'intéresse à ses oeuvres d'art. 
On se met aussi à la place de sa femme Madeleine, qui n'aspire qu'à un peu de sérénité après avoir supporté la carrière mouvementée de son époux, mais qui soutient malgré tout son mari lorsqu'il se lance dans cette ultime enquête. 
- Le tableau de fond est sombre : il est question d'une institution spécialisée dans le traitement psychiatrique de victimes d'abus sexuels devenues elles-mêmes des bourreaux. L'écriture est très pudique: on sait clairement ce dont il s'agit mais malgré tout, l'auteur reste très sobre dans sa description de cette pathologie et des actes odieux auxquels elle aboutit, ce que j'ai beaucoup apprécié. Rien de traumatisant, rien qui empêche de trouver le sommeil...(à moins que je ne sois devenue totalement vaccinée?)
- Ce que j'ai beaucoup aimé aussi, c'est le dénouement, très inattendu ! On ne reste pas sur sa faim. Je ne dévoilerai rien sous peine de gâcher la lecture des autres, mais en tous cas, une fois que l'on sait qui se cache derrière le crime, on est tenté de relire le livre pour tout remettre en perspective !

Ce que je retiendrai de ce livre:
En résumé, un très bon livre que je conseille à tous les amateurs de thriller et de frissons ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

votre avis m'intéresse !